La Lignée des Vauganne

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par MissValou le Lun 18 Aoû - 21:34

Youhou ! J'ai tout lu en 2 semaines et demi ! Ça peut paraître court mais c'est les vacances   
J'adore ta lignée, et je me régale a chaque épisode, avec toi y a jamais de déjà vu dans chacune des générations. Bref, merci de nous faire partager ton histoire

On ne voit plus les chiens, c'est à cause du bug ?

MissValou
Petit poisson

Messages : 2
Date d'inscription : 18/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Mar 19 Aoû - 7:51

Bonjour MissValou et bienvenue sur mon legacy (Comment ca c'est trop pompeux ? Arf...)

Il faut du courage pour tout avaler mais je suis heureuse de voir que ca t'a plut, malgré les erreurs et les bugs. Comme tu t'en es doutée, c'est hélas à cause du bug que j'ai perdu mes chiens, Falère et Sekmet avait eu une petite chienne répondant au nom de Namara. Imagine un peu le bazar que c'était dans la maison : sims et 3 chiens. J'aurais pu les recréer, mais j'avais peur d'être débordée.

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Lun 1 Sep - 13:25

Episode 5



Spoiler:


C’était le matin, tout était calme et reposant. La grâce et la volupté enveloppaient la maison des Vauganne. Cette paix fut brisée par la sortie en catastrophe d’Ambrine qui, non sans honte, vida ses entrailles d’un bien grand mal qui lui tiraillait le ventre depuis plus d’une heure.



Elle n’était pas du genre à tomber facilement malade, surtout avec de la nourriture. Et encore plus depuis que Taliesin s’occupait des repas. Il attachait un grand soin à la qualité et la fraicheur des produits qu’il employait et la plupart venaient de leur propre récolte. Non, Ambrine ne comprenait pas vraiment pas l’origine de ses hauts de cœur et son état nauséeux perpétuel. Car, hélas, même après s’être soulagée à l’instant, elle éprouvait, en plus de la honte que vomir procuré, toujours un mal être.



Mais elle passa outre. Son état n’était surement pas important, et elle avait un match de grande envergure à gagner aujourd’hui. Elle se prépara alors pour affronter cette bataille puis rejoignit son fils qui était la plupart du temps planté devant la télévision à s’abreuver d’émission culinaire en tout genre. Ambrine haussa un sourcil et sourit en voyant qu’il s’agissait d’une de celle qu’elle appréciait également.

Taliesin observa sa mère qui s’était installée sans un mot à ses côtés. Elle était pâle et fébrile. Son teint habituellement si éclatant était terne, morne. Le jeune ne put la fixer avec inquiétude.



- Qu’est qu’il y a ? S’enquit aussitôt Ambrine, sentant son regard sur elle.
- Tout va bien ?
- Mais oui !

Mais Taliesin était sur du contraire et il insista du regard. Ambrine s’avoua vaincue et soupira, montrant son abdication.

- Ça se voit tant que ça ? Demanda-t-elle d’une petite voix.
- Oui et non.
- Tu peux être plus précis ?
- Je le vois parce que je te connais Maman. Et c’est surtout ton envie de faire semblant qui me met la puce à l’oreille.

Décidément, son fils la surprendrait tous les jours. Lui qui était si renfermé et si étrange durant son enfance se révéla être le plus attentif et attentionné de la portée. Elle soupira à nouveau et croisa ses mains sur son giron. Elle repensa alors à ses deux grossesses. Elle n’aurait jamais imaginé une si grande famille, et malgré ses difficultés, Ambrine avait créé une famille aimante et solidaire. Elle, l’enfant unique, orpheline depuis son adolescence.



Voyant la nourriture défiler sur l’écran, Ambrine se sentit de nouveau mal et fila sans dire un mot vers la salle de bain la plus proche. Taliesin, par reflexe, éteignit la télévision et fixa sans trop comprendre sa mère filer à toute allure.

La porte claqua violement derrière la femme qui, sans prendre de gant, vomit de tout son soul dans la cuvette immaculée des toilettes.  L’épreuve fut douloureuse, tant que des larmes perlèrent de ses yeux bleus. Alors qu’elle haletait et reprenait ses esprits, Taliesin toquait à la porte, en lui demandant si tout allait bien.
- Oui ! …Oui… Souffla-t-elle.

Oui, elle allait bien. Physiquement du moins, car ce qu’elle venait de comprendre la choqua et lui détruisit l’enthousiasme. Elle n’avait plus le cœur de faire son match mais le boulot l’appelait.



Lawrence était loin de se douter des bouleversements que sa femme était en train de subir. Loin de tout cela, il se réjouissait de sa future nouvelle vie de grand-père. Cette évolution dans la vie l’enchantait plus que de raison et passait souvent après le travail chez Willheim.



Le vieil homme était complètement gaga et ne cessait de parler à son futur petit fils. Oui, il était persuadé qu’un petit homme allait sortir des entrailles de Dietrich. La femme en riait car elle était au courant du sexe de son enfant. Mais, avec Willheim, préférait le taire afin de jouer avec les nerfs de la famille.



Un autre couple profitait d’un moment à eux. Anaïs et Lydéric contemplait la voûte céleste dans le silence. Mais ce n’était pas un silence gêné et froide, comme l’air extérieur. Non, c’était un silence de complaisance. Le couple se voyait régulièrement, soit en cachette, soit à la vue de tous. Anaïs préférait épargner les nerfs de sa mère qui n’arrivait pas à approuver sa relation avec Lydéric.
Il n’y avait qu’elle pour s’en inquiéter et en être peinée, car le jeune homme s’en fichait royalement lorsqu’elle lui empêchait ses craintes et sa tristesse. Sa réponse, dans le meilleur des cas, était simple : " On s’aime, n’est-ce pas le plus important ? " Cette réponse était certes la vérité, mais Anaïs n’arrivait pas à s’en contenter.



Alors cette nuit, elle prenait les devants et le força à lui répondre.
- Lydéric… Je ne sais pas comment aborder la question mais… Qu’espères-tu de nous ?

Le jeune homme la fixa longuement, avec sérieux, avant de soupirer. Anaïs était experte en question inutile et totalement naïve. Il ne lui reprochait pas, car c’était une facette de sa personnalité qui le faisait craquer mais parfois elle s’avérait plus qu’étouffante. Il savait pertinemment que la blonde cherchait à aller plus loin. A approfondir leur relation.

- Je t’ennuie, c’est ça ? Demanda-t-elle, alors qu’il secouait la tête pour nier. Lydéric, s’il te plait…



Il s’approcha d’elle, calla le menton au creux de son menton et huma avec plaisir le parfum de la belle. Il se serait damné pour s’enivrer encore et encore de sa fragrance. Elle était unique et particulière. A la fois douce et acidulé. Anaïs, un peu surprise par son geste, resta figée sur place et n’osa prononcer un mot.

- Et toi alors ? Finit-il par dire.
- Moi ? Déglutit, non sans mal, la demoiselle.
- Que veux-tu de moi ?



La voix de Lydéric était enjôleuse et enivrante. Anaïs ferma les paupières et inspira profondément à son tour. Timidement, elle se colla au jeune homme. Elle n’avait qu’une envie : faire sa vie à ses côtés. Mais Lydéric n’attendait pas cela, elle le savait parfaitement. C’était pourquoi qu’elle lui répondit :

- Allons dans ma chambre et je te montrerais…

Oui ! C’était une invitation, ni plus, ni moins, à partager son lit. Anaïs était heureuse que Lydéric ne cherche pas à regarder son visage car il était plus qu’écarlate. Elle aurait voulu prendre ses jambes à son cou, mais ce qui fut dit, était dit. Non sans gêne, elle se laissa entraîner par son amoureux jusqu’à sa chambre. Elle pria fortement que personne n’était encore debout.



Si tout le monde dormait ? Hélas, non. Ambrine fut réveillée par un léger coup contre son ventre. Elle avait alors du mal à trouver le sommeil et passait son temps à caresser la légère rondeur qui enflait son t-shirt. Elle était restée un long moment, étendue près de son époux à l’observer dormir. Ses craintes étaient fondées, elle était de nouveau enceinte. La pire chose qui pouvait lui arriver.



Etat qui faisait scandale parmi le monde des défunts. Un petit de conseil de guerre se tint dans l’intimité de feu la chambre de Willheim. Aèlys et Aèla (G2 et G4) parlait non sans critique, d’Ambrine et de son ambition de vie.



- Franchement ! Qu’est ce qui te gêne autant ? Commençait à s’impatienter Aèlys.
- Elle va bientôt entrer dans le grand âge ! Elle est à deux pas de nous rejoindre et elle trouve le moyen de tomber enceinte ! S’emportait Aèla.

La plus vielle des deux fantômes soupira en se prenant la tête d’une main. Aèla était une gentille fille, mais elle avait toujours tendance à dramatiser les choses. Sa droiture lui réduisait l’esprit.

- Une famille nombreuse est toujours bienvenue. N’est-ce pas toi qui as eu cinq enfants, Aèla ?
- Si mais… J’ai eu Léonie bien plus tôt qu’elle. Et puis ce n’est pas la question ! Ambrine a déjà six enfants ! Elle va laisser beaucoup trop de malheur derrière elle. Et souviens-toi de l’état déplorable où elle se trouvait après ses grossesses. Elle n’y survivra pas !
- Tu es bien trop défaitiste. Elle a mûri depuis, notre Ambrine. Elle saura y faire face.

Le silence retomba dans la pièce. Le jour allait bientôt se lever et avec lui, les défunts allaient tirer leurs révérences.



Si tout n’était pas rose, tout n’était pas noir. Anaïs observait un sourire coquet et niais alors qu’elle s’observait dans sa glace. Elle avait franchi le pas. Elle qui s’en croyait incapable. Morte de trouille et peur de souffrir. De la souffrance, elle en a eu mais elle était si minime par rapport au bonheur qu’elle ressentait désormais. Elle était complète. Comme un puzzle qui retrouvait toute son apparence après l’ajout de la dernière pièce. Satisfaite, elle sortit de la pièce, non sans un dernier regard sur son amant.

Elle ne s’était pas trompée : il était fait pour elle.



Quelques jours eurent passés, l’automne laissant sa place à l’hiver. La cour était recouverte de givre, tout comme les vitres des fenêtres et des voitures. Alors que toute la maison entreprenait ses activités, Taliesin reçut un appel de Béatrice, sa petite amie. La jeune femme l’attendait à l’extérieur de la maison. Ils devaient parler.

- Mais j’en ai marre ! Plus que marre Béatrice ! Il n’y a pas que toi sur terre ! Je dois jongler entre mon boulot et ma famille. Alors oui, excuses moi d’être peu présent.



- Tal… moins fort ! Les voisins…

Elle leva les mains, en signe d’apaisement, chose qui attisa la colère du jeune homme. Béatrice avait toujours peur du scandale, des on-dit et des rumeurs. Cela jouait fortement sur leur relation. Lui avait envie de vivre son histoire d’amour au grand jour, tenir la main de cette femme sans aucune honte ! Mais elle ne se souciait que du regard d’autrui.

- Là ! C’est exactement ça que je te reproche Béa !
- Mais quoi ? Balbutia la femme.
- Ca ! Là ! Ce comportement ! Dis-le franchement ! Tu as honte de moi ?!
- Mais que…



Elle soupira en fermant les yeux. Taliesin était un gentil garçon qui se mettait rarement en colère et elle regrettait d’en être arrivée jusque-là. Elle savait également qu’elle ne pourrait rien tirer de lui dans cet état. Ses reproches étaient infondés et elle aussi ne supportait pas cette situation. Elle secoua tête et main droite, et sans un mot quitta la demeure, laissant un Taliesin essoufflé et en colère.

Il relâcha la pression en soufflant avec force. Ils ne voyaient plus souvent et ils passaient leur temps à se disputer constamment. Il commençait à comprendre ce que ses parents redoutaient tant dans une relation de ce genre.



Au fond de la cour, une toute autre conversation fusait. Celle-ci était plus joyeuse et plus simple, à l’image de son interlocutrice. Azilis était aux anges, c’était bientôt son anniversaire.

- Bientôt la liberté ! Exultait-elle, en chantant.
- Ça va, t’es pas si emprisonnée que ça, non plus.
- Tu vis pas avec ma mère, Nath’. Répondit en soupirant Azilis à son cousin Nathaniel.



- Qu’est-ce qu’elle a encore fait, ta mère ? Demanda, amusé, l’adolescent.
- C’est ça, moques toi ! Mais elle est d’une humeur de chien en ce moment ! C’est une horreur.
- Comment ça ?
- J’en sais rien ! Protesta l’adolescente. Elle râle sur tout et pour rien. La moindre miette la fait sortir de ses gonds. C’est une vraie plaie…



- … Tu me fais marcher, là ?
- Non, je suis sérieuse. Elle est pas vivable.
- C’est peut-être à cause de la vieillesse. Tenta le jeune garçon. Elle va bientôt passer dans un autre âge. C’est pas drôle tu sais. Mon père n’arrête pas de se plaindre de son dos et de pleins d’autres trucs.
- Tu crois ?
- Oui, c’est sur même ! Allez t’en fais pas ma belle !

Oh que non ! Elle n’allait pas s’en faire ! Sa mère avait beau être un dragon, elle n’entacherait en rien sa joie d’être bientôt majeure et aussi libre que l’air.



Le dragon avait d’autre chat à fouetter que son indisciplinée de fille qui complotait dans son dos. Ambrine devait annoncer la terrible nouvelle à son époux. Elle prit une grande inspiration et sortit de la salle de bain. Elle venait d’y passer une bonne heure à trouver la meilleure façon de le lui dire.
Elle trouva rapidement Lawrence dans le salon qui observait quelques portraits de famille. Elle se racla la gorge et attira ainsi son intention. Le vieil sourit en la voyant, mais son sourire s’effaça rapidement en voyant la mine tourmenté qui se peignait sur le visage de sa femme.



- Tout va bien, ma chérie ?
- Non… Lawrence, j’ai quelque chose à te dire et c’est loin d’être facile.

Il ne dit mot, préférant la laisser parler que de la couper dans son élan. Ambrine détestait cela et surtout, il sentait que c’était très important.

- Tu… je… Je suis enceinte, Lawrence.
- Mais c’est génial ! S’exclama le vieil homme, non sans surprise.



Il s’approcha alors de sa femme pour l’enlacer avec amour mais elle le repoussa avec force. Etonné, il recula d’un pas et la fixa avec effarement.

- Non, c’est loin d’être génial ! Tu te rends compte de la gravité de la chose ?
- Un enfant est quelque chose de merveilleux, Ambrine. Comment peux –tu en douter après en avoir mis six au monde ?

Et voilà ! Ce qu’elle redoutait le plus arriva. Elle savait que Lawrence serait si heureux de cette nouvelle, mais elle, c’était tout le contraire. Elle avait justement mis au monde six enfants, et c’était presque six enfants de trop. Mais elle ne pourrait jamais le lui dire car c’était humainement impossible. C’était bien trop cruel et bien trop faux. Elle adorait ses enfants plus que tout mais si on lui avait laissé le choix, elle n’en aurait pas fait autant.



- Je ne doute de rien, Lawrence !
- Tu regrettes nos enfants … Dit-il, la gorge serrée.
- Bien sûr que non ! Fit-elle, outrée. Mais mets-toi à ma place deux minutes, Lawrence ! Je vais bientôt être sénior. Mon corps ne peut supporter une autre grossesse ! As-tu oublié ce que le médecin a dit après la naissance des jumeaux…

Oh non ! Il ne pouvait que s’en souvenir. La naissance s’était certes bien déroulée, car les quatre aînés avaient bien préparé le terrain, mais Ambrine n’était pas réellement faite physiquement –et psychologiquement- pour concevoir. Ses hanches étaient trop minces et chaque accouchement était une épreuve où, plus qu’une autre femme, elle mettait sa vie en jeu.  Le médecin leur avait alors déconseillé une autre grossesse. Cela lui avait brisé le cœur, mais le vieil homme respectait et aimait sa femme plus que tout, alors il avait tût ses envies de d’autres enfants.



- Ne me dis pas que tu… Entama Lawrence, en fixant dans les yeux sa femme.
- Je ne te demande pas ta permission. Mais il fallait que je t’en parle avant. Aujourd’hui, j’ai rendez-vous à l’hôpital.
- Non... Ambrine… Je t’en prie… Je t’en supplie ! Ne fais pas ça !

Elle baissa le regard. Elle était à deux doigts de craquer. Elle ne souhaitait réellement pas le faire mais elle n’avait guère le choix. Cet enfant était une erreur, un pas de trop de franchit.

- Je n’ai pas le choix !! Exulta-t-elle.
- Bien sûr que si ! Hurla à son tour Lawrence.

Le ton du vieil homme surprit tout le monde, Ambrine comme les enfants qui se trouvaient présents. Anaïs contint un hoquet de surprise derrière sa main, alors qu’elle fixait ses parents qui s’étaient murés dans le silence.



Lawrence retint ses larmes. Ambrine était partie sans un mot, prenant simplement son manteau et avait claqué la porte derrière elle. Il ne savait que faire. Devait il lui courir après afin de la retenir ou alors la laisser faire et décider du sort de leur enfant ?
Anaïs, d’une main hésitante, toucha l’épaule de son père. Leur regard se croisa, et avec résignation, le vieil homme secoua la tête. Non, il n’allait pas la rejoindre, voilà ce qu’il transmit à sa fille, qui avec une grande délicatesse, le pressa contre elle.


Dernière édition par Sleio le Lun 1 Sep - 20:18, édité 1 fois
avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Kimoth le Lun 1 Sep - 16:58

Waaaah y'a du déchirement dans l'air ! :O Entre Ambrine et Lawrence puis Taliesin et Béatrice... (Oh puis y'a Azilis aussi mais ça on à l'habitude...)
Bon bah j'espère que ça va pas tourner mal cette histoire, on croise les doigts !

Sinon Anaïs et Lydéric vont super bien ensemble ! ^^ J'espère bien qu'elle le gardera ! (Et que la prochaine génération aura les cheveux roux comme lui :3)
avatar
Kimoth
Petit poisson

Messages : 118
Date d'inscription : 27/05/2014
Age : 21
Localisation : Dans ton c...anapé ?...

Voir le profil de l'utilisateur http://nolahlegacy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Chocolat le Dim 21 Sep - 7:31

A quand la suite ??
avatar
Chocolat
Petit poisson

Messages : 38
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 15
Localisation : Sous ma couette !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sora le Mar 7 Oct - 13:58

Par la demande de Sleio, son Legacy est en pause pour le moment, surtout dû à de nombreux bugs avec les Sims 3.

(J'espère franchement avoir la suite moi...)

_____________________________________________
She's in the Class A Team, stuck in her daydream and been this way since eighteen, but lately her face seems slowly sinking, wasting, crumbling like pastries and they scream ''the worst things in life come free to us''.
Anna May ou la Vérité toute crue, Une vie de colocataires et mon portfolio personel sont par là!
avatar
Sora
Descendance royale

Messages : 585
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 21
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Moinonyme le Mer 8 Oct - 17:46

Moi aussi :'(

_____________________________________________
Vous aimez les Légacy ?
Vous aimez l'humour un peu pourri ?
Hé, Megane ! Tais-toi !
Megane: C'est une signature, hein. Raconte pas trop ta vie.
Breeef... Retrouvez Megane Cavanaugh dans son Légacy ! C'est par ici que ça se passe ! Et on en est déjà à la génération 4 !
avatar
Moinonyme
Descendance royale

Messages : 1021
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 21
Localisation : Devant mon assiette de la cantine de l'asile.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Shloupi le Sam 14 Fév - 18:20

Sortie des abysses et bel et bien prévision d'une suite sous peu ;)


Attention : Toute la génération 8 et ses épisodes ne sont plus valables.
avatar
Shloupi
Architecte de l'Atlantide

Messages : 448
Date d'inscription : 03/01/2014
Age : 24
Localisation : Orléans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Dim 15 Fév - 14:29

Bonjour à tous ! Tout d'abord, un merci à Mione pour avoir bien voulu me déterrer le sujet, alors que je ne souhaitais simplement que récupérer mes épisodes. Et un merci à Shloupi pour ce petit message !
Je tiens d'abord à m'excuser pour avoir "disparu" de la sorte, mais je ne vous en donnerais pas les raisons. La hache de guerre est enterrée (si l'on peut appeler cela comme ça !)

J'avais pour idée de reprendre, donc, mes épisodes afin de les remettre sur un blog, en guise de préface à mon legacy sims 4. Mais par le plus grand des hasards, j'ai pu retrouver Ambrine et sa petite famille en .sim. Comme j'avais un sentiment d'abandon et d'inachevé, j'ai décidé de reprendre la plume et de continuer mon legacy. C'est donc avec émotion que je vous annonce que le premier épisode de la Génération 8 est posté !!

Cependant, je ne le ferais plus sur le forum, comme avant. Vous n'aurez droit qu'à un simple lien vous menant à mon blog. C'est par pure fainéantise, je l'avoue. Mais croyez-moi c'est du boulot de faire deux présentations différentes ! Bref je ne vous tiens pas la jambe plus longtemps, et vous souhaite bonne lecture si le cœur vous en dit o/
avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Dim 15 Fév - 14:39

Et voilà le premier épisode ! (Cliquez sur l'image pour avoir accès au blog)

Episode 1 - Ces instants magiques

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Mer 4 Mar - 19:34

Et la suite ! Enfin !!

Episode 2 - Ce que le corps décide

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Mione le Jeu 5 Mar - 13:14

Premièrement, je n'avais pas commenter le premier épisode. J'aime beaucoup la nouvelle maison et la petite famille. Bon, j'ai eu quelques spoilers en discutant avec toi, donc pour Azilis, je ne fut pas surprise, quoique j'aime beaucoup Keiko. Ce qui m'a un peu... gné, c'est que tu n'es pas dit d'où provenait Kacey et ça, ça m'a un peu titiller, mais bon. Tal ressemble à un éternel adolescent, ça me fait tout drôle ^^'

Je crois que mon préféré dans cette génération c'est Wilheim (je sais que je l'ai mal écrit, je sais pas comment l'écrire xD). Il est tout beau, tout frais, tout intelligent. Miam.

Bon, Yoric et Azilis ont ne les as pas vraiment vu grandir, donc c'est un peu difficile.

Pour Anaïs. Je veux savoir pour Ludéric. Tu fais plein de métaphore dans l'épisode 2, je veux trop savoir ce qui c'est passer pour de vrai. Quand à l'homme "mystérieux" *tousse*, j'ai hâte que la jolie blonde se rende compte que c'est un petit chiot sans défense. Il faut bien qu'elle nous fasse des gamins! xD

Hâte à la suite !
avatar
Mione
Déesse de la mer

Messages : 1665
Date d'inscription : 19/12/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://simplicity.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Ven 6 Mar - 11:12

Aha XD Oui excuses moi pour Kacey, j'ai oublié de la présenter mieux que cela. Il faudra que je me rattrape là dessus ^^' Désolée

Je suis un peu rouillée avec la mise en scène dans le jeu donc ca va me prendre du temps pour mieux narrer et ne pas oublier les choses ^^'

Tal ne vieillit pas ! Il me désespère XD Mais c'est mon chouchou n'à moi !! Willheim, je lui ai pourtant fichu une barbe XD Mais si tu veux, je peux lui mettre la chaîne de Lawrence , elle doit être rangée dans un des placards d'Ambrine ! Mouhahhaa

Pour Anaïs, comme je n'ai hélas plus Ludéric, ca ne sera que par des mots, mais c'est prévu de faire le mystère là dessus. Et pour l'inconnu (pas si inconnu que ça XD ) et bien tu verras !

Et je suis d'accord avec toi ! Elle vieillit trop vite Anaïs, faut qu'elle ponde, et vite >.<
avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Sam 14 Mar - 17:47

Et voilà ! Je me suis bien amusée à l'écrire celui-ci ! J'espère que vous l'apprécierez ^^

Episode 3 - L'automne et ses couleurs

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Chocolat le Lun 16 Mar - 15:24

Tellement contente que l'histoire continue !! J'aime bien ce chapitre, il est marrant !!Et puis elle est toute jolie Anais et elle va super bien avec Eloi. J'éspère qu'elle pourra enfin vivre une belle histoire d'amour ;)
avatar
Chocolat
Petit poisson

Messages : 38
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 15
Localisation : Sous ma couette !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Mar 17 Mar - 15:25

Merci Chocolat ^^ Les épisodes sont long à venir, mais je préfère faire comme ça ! En tout cas, on espère tous qu'Anaïs vive enfin son histoire d'amour, que la génération suivante se pointe ^^'
avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Chocolat le Mar 17 Mar - 17:07

En fait je trouve ça pas mal que les épisode soient long à venir (pas que je n'aime pas qu'ils soient plus réguliers XD) mais je trouve qu'on a encore plus de plaisir à les lire quand ils sortent.
Et oui, je suis impatientes de voir les tetes des petits loups d'Anaïs !!
avatar
Chocolat
Petit poisson

Messages : 38
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 15
Localisation : Sous ma couette !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Sam 21 Mar - 9:30

Petite suite !

Episode 4 - Parcours de ventre

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Dim 29 Mar - 16:35

Un épisode dégoulinant !


Episode 5 - Ce que le corps décide

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Sleio le Mer 1 Avr - 13:55

Un épisode dégoulinant !


Episode 6 - Le doux foyer

avatar
Sleio
Royauté marine

Messages : 952
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 28
Localisation : Chez Morphée !

Voir le profil de l'utilisateur http://sleio.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lignée des Vauganne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum